Vous ne devinerez jamais qui s’est envoyé en l’air sur ce petit crapaud.

La nouvelle va être rude les gars, mais je suis là pour informer :  En matière de décoration il n’y a pas que les années 50 et la Scandinaverie.

Aujourd’hui je vous propose de visiter quelques objets iconiques d’une époque que j’adore et qui a la particularité d’être super pas chère, du moins pas encore, mais t’inquiète, ça va venir : Le style Napoléon III.

Louis Napoléon Bonaparte est le neveu du Napoléon authentique, celui du code civil, de Waterloo et d’Arcole. Wikipédia nous indique qu’il ne doit pas être confondu avec Louis Napoléon Bonaparte (1804-1831) ou avec Louis Napoléon Bonaparte (1856-1879). Et là on se dit que si il faut préciser les dates pour les différencier, on est pas rendu. Elu au suffrage universel masculin le 10 décembre 1948, Louis Napoléon-celui-là-pas-les-autres se fait proclamer empereur 4 ans plus tard, et devient Napoléon III, empereur des français.

Son règne est caractérisé par un certain conservatisme. Si l’homme veut le bien du peuple, le chemin de la force, il a choisi d’emprunter. Et c’est précisément parce qu’il souhaite le meilleur pour Paris, qu’il appelle le Baron Haussmann ; il lui dit en anglais (parce qu’il revient d’Angleterre et que la reine Victoria l’a chauffé grave avec sa capitale hyper moderne couronnée d’arbres et tapissée de gazon)  : George-Eugène, It’s a dirty job, but somebody has to do it : Tu vas faire de Paris  l’égale -mais en mieux- de Londres, planter des parcs et chasser la pauvreté à coup de Wraking Ball. Et que ça saute.

 

Vous l’aurez compris, le style architectural Napoléon III aurait pu se nommer Haussmannien, mais ça faisait trop de doubles consonnes. Côté Arts Décoratifs, c’est l’impératrice Eugénie qu’il faut blâmer : les influences sont l’Antiquité, Marie Antoinette, le Néo Classicisme ou la Renaissance. On mélange, on charge, et on rajoute moult tissus. D’ailleurs on aime tellement les tentures, qu’on invente le fauteuil entièrement recouvert :  le merveilleux fauteuil crapaud vient de naître.

La révolution de ce fauteuil, c’est l’absence de boiseries apparentes. Et comme l’époque aime le fastueux, on y ajoute  du capitonnage et de la passementerie.

Accueillant, pas prétentieux, copié tout au long du vingtième siècle, le fauteuil crapaud a élu domicile chez mamie en vert sombre ou en jaune doré à franges. A force de le voir, on aurait presque réussi à le détester. Et c’est là notre chance, car on le trouve à tous les coins de rue ou sur le boncoin pour pas cher. Alors on en profite.

Vous avez un doute ? Souvenez vous du sort que vous réserviez au rotin il y a cinq ans…

Napoléon-III

Trouvé sur brocantelab.com, un site super chouette qui centralise un très grand nombre de brocanteurs français, cet adorable sofa à 280 euros.

 

 

 

Un autre accessoire d’époque que l’on trouve pour rien et qui a du chien, c’est l’objet en bambou. Généralement estampillés « années 50″ par les vendeurs parce que c’est plus sexy tu comprends faut bien vivre, les objets en bambou sont légions à la fin du 19ème siècle : Porte parapluie, porte manteau, miroir et lits d’enfant, l’objet de bambou se trouve dans toute brocante du coin pour 3 francs six sous, et fait merveille dans une déco so intemporelle.

Capture d’écran 2016-05-09 à 16.37.05

 

Vous ne le savez certainement pas, mais lorsqu’un style traverse la frontière avant l’invention d’Internet, il change de nom. Lorsque l’Art Nouveau s’appelle Judgen style en Anglo-saxonnie, le style Empire s’intitule Victorien au delà des frontières. Si au niveau architectural les styles diffèrent un chouïa, les meubles sont terriblement cousins. Ainsi, Sigmund Freud aurait pu installer ses hystériques patientes sur ce divan à Vienne, Londres ou à Paris, même pas tu fais la différence. A part ça, cette méridienne est absolument sublime.

Capture d’écran 2016-05-09 à 12.56.26

 

 

Adresses où trouver tout et plus encore :

http://www.napoleon-iii.com/

http://www.brocantelab.com

https://www.leboncoin.fr/

http://www.ebay.fr/

 

 

Publicités
Cette entrée a été publiée le 9 mai 2016 à 18 h 04 min. Elle est classée dans décoration, juliette percheron, Napoléon 3 et taguée , , , . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :